Rabat: Lacrim organise un concert bien que recherché par les autorités françaises.

Rabat Lacrim organise un concert bien que recherché par les autorités françaises.

Par Boutaina Ziati

Rabat – Le rappeur franco-algérien Lacrim avait été condamné par la justice française en mars 2015 à trois ans de prison pour possession et déportation d’armes, mais fuit à son procès, selon le journal le Monde.

Lacrim s’est produit le 3 octobre au Too Much, une boîte de nuit de la capitale. Selon des photos prises à l’entrée de la salle et des vidéos publiées sur le réseau social Facebook. Le jeune homme a déjà été arrêté auparavant pour d’autres affaires tel extorsions de fonds et violence en réunion. Cette fois-ci, la justice lui reproche la présence de ses empreintes sur des armes à feu retrouvées dans un local servant pour du trafic de cocaïne.

Lacrim avait accepté d’être interviewé par la chaîne française Canal + en mai dernier dans un lieu secret, n’empêche le présentateur avait énoncé face au caméra qu’ils étaient présents sur le sol marocain. Au micro de Mouloud Achour, le rappeur expliquait ne pas être en « fuite », mais ne pas vouloir qu’on l’ »attrape ». Il a aussi précisé qu’il s’est bien rendu à son procès, mais la séance a été levée avant son arrivée. Hormis, si ses empreintes ont été retrouvées sur des armes, c’est parce qu’il les a touchées pour un clip.

 

commentaires

© 2014, Morocco World News - Français

Retour en haut de la page