Une bibliothèque à découvrir

71408736

Par Tariq Oukhadda

Meknès- La ville de Meknès contient seulement deux ou trois bibliothèques. Celle du ministère des habous et des affaires islamiques est de loin la plus importante. C’est une bibliothèque d’étude et de recherche qui offre ses services gratuitement à la population de la région.

Le complexe culturel et administratif de Meknès relevant du ministère des habous et des affaires islamiques a été inauguré par sa majesté le Roi le 25 avril 2008. Ce centre s’inscrit dans une politique engagée par le ministère et ordonnée par le commandeur des croyants. Cette dernière a induit la construction de plusieurs centres similaires dans plusieurs grandes villes du Royaume et dernièrement à Marrakech.

Le complexe culturel et administratif de Meknès a été érigé sur une superficie globale de 18.500 m². Bien que cette structure soit gigantesque, le ministère des habous et des affaires islamiques ne s’est pas contenté de cette superficie pour les autres complexes. Celui de Marrakech que nous venons d’évoquer par exemple, s’étend sur une superficie globale de 48.000 m² soit deux fois et demi celui de Meknès. Toutefois, celui-ci reste suffisant et entièrement capable d’absorber la demande d’une ville de la taille de Meknès.

fsdf

Ce complexe qui a pris pas moins de huit ans pour enfin ouvrir ses portes aux citoyens a offert une belle fierté architecturale pour la ville de Meknès.

La bibliothèque a pour objectifs de rendre les valeurs islamiques plus prégnantes, de diffuser la culture islamique en priorité et de faire de son espace une bibliothèque de référence. Cette mission est la raison d’être de cette bibliothèque, elle est au service de tous les citoyens musulmans ou non musulmans souhaitant accéder au savoir. Contenant pas moins de sept salles de lecture, la bibliothèque du centre de documentation et des activités culturelles se présente comme un lieu où il fait bon passer du temps.

Cette bibliothèque pluridisciplinaire contenant au dernier recensement un fond documentaire avoisinant les 30.000 livres et ce dans plusieurs langues et spécialités est la bonne affaire du moment. Tous les étudiants ou les assoiffés de culture y trouveront leur compte. D’autant plus la bibliothèque adopte le système de la libre consultation.

Elle met à disposition de ses usagers environ 26 fonctionnaires qui assurent le bon fonctionnement de ce lieu de « savoir ». L’inscription à la bibliothèque est gratuite et ne nécessite pas de réinscription annuelle, sauf en cas de perte de sa carte de lecteur.

Plan d’accès :

bhjk

commentaires

© 2014, Morocco World News - Français

Retour en haut de la page