Le drame de Thalys : un signe inquiétant, à prendre au sérieux

Le drame de Thalys : un signe inquiétant, à prendre au sérieux

Abdellatif Zaki

Rabat – ll y a le mal, il est là, heureusement il y a aussi le bien. C’est de la bouche du Président français qu’on l’apprend ! Le bien est représenté par quatre personnes, trois américains et un britannique qu’il décore de la plus haute distinction de la république. Ils ont donné une leçon de courage et d’espoir. Le mal est partout, il est criminel, lâche et porteur de désespoir. Celui du jour, est arabe et musulman. Le président n’avait pas à le dire pour que tout le monde s’en rappelle. Et sans même avoir à l’insinuer, les média l’ayant déjà précisés, le mal s’est avéré cette fois-ci d’origine marocaine. Cette fois-ci, le mal est marocain. Le terroriste, marocain musulman à l’historique jihadiste, est apparemment connu et fiché des polices antiterroristes espagnole, belge et française.

Le terroriste, car les enquêteurs en sont maintenant convaincus, avait l’intention de faire un carnage et non, comme il le prétend, rançonner des voyageurs pour se faire de l’argent de poche. Les voyageurs du Thalys ne doivent leurs vies qu’à son incompétence à manier l’arme la plus facile à utiliser. Vu les récits du forfait, les cinq héros décorés auraient pu être les premiers abattus et la célébration à l’Élysée aurait été une veillée mortuaire.

Les américains, fiers des trois ambassadeurs de leur jeunesse et des valeurs du courage, de l’abnégation et du service public qu’ils insistent sont celles de leurs diverses forces armées, se préparent à les recevoir en héros. Et ils ont toutes les raisons de le faire.

Les marocains, eux, s’ingénient à trouver des arguments pour renier un compatriote et trouver des justifications à ses actes n’incriminant pas l’éducation qu’ils lui ont donnée et les innocentant de la culture qu’il porte, de la haine qui le ronge et de la violence qu’il traîne là où il va. Arriveront-ils un jour à assumer leurs responsabilités dans ce que deviennent leurs enfants et ceux de leur pays ? Comment comptent-ils se débarrasser de la honte de la culpabilité ou continueront-ils à se dissimuler dans la foule et à déjouer les regards accusateurs comme s’ils n’étaient pas responsables.

Les marocains devraient tous s’inquiéter et apprendre à se reprendre sérieusement en main et à retrouver les moyens de sauver ce qui peut encore l’être. Ceci ne se fera pas en ignorant les problèmes ni en en chargeant des incompétents, des corrompus ou des complices ! Ceci ne se fera pas sans s’attaquer de front aux programmes, aux approches et aux méthodes scolaires. Il ne se fera non plus pas sans une critique audacieuse radicale de la culture dominante, de ses fondements idéologiques et de ses origines historiques. Il ne se fera non plus pas sans une refonte des rapports sociaux et culturels qui structurent les équilibres économiques, la distribution des richesses et l’exercice du pouvoirs dans le pays.

L’enjeu est de taille pour l’ensemble des marocains, il y va de leur propre vie …

Les idées exprimées dans la rubrique Opinion de Morocco World News Francçais sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles de ce site ou des responsables de sa publication.

 

commentaires

  • Maitre lee

    c’est une photo qui illustre des policiers Belges et non français !!!!!

© 2014, Morocco World News - Français

Retour en haut de la page