Cinéma: 175 millions de dhs d’aide à la production entre 2011 et 2014

Cinéma: 175 millions de dhs d’aide à la production entre 2011 et 2014

Rabat- La commission d’aide à la production cinématographique a approuvé 70 projets de films entre 2011 et 2014 pour 175 millions de dirhams

La commission d’aide à la production cinématographique a approuvé 70 projets de films sur un total de 220 entre 2011 et 2014, pour une enveloppe budgétaire de l’ordre de 175 millions de dirhams, a indiqué mercredi à Rabat, le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Mustafa El Khalfi.

Le fait de consacrer 175 millions de dirhams au soutien à la production cinématographique sur trois ans (60 millions par an ) est un « indicateur réel de la dynamique importante que connait l’industrie cinématographique au niveau national », a déclaré à la MAP, le ministre qui présidait les travaux du conseil d’Administration du Centre cinématographique marocain (CCM), en présence du président du CCM, Sarim Fassi Fihri.

En plus de l’augmentation de l’aide à la production, la période précitée a été marquée par l’adoption d’un cadre juridique garantissant le soutien à la production cinématographique à travers des dispositions légales dans le cadre de la loi de Finances 2012, faisant du Maroc un pays pionnier au niveau de l’Afrique et du monde arabe en matière d’industrie cinématographique.

Le ministre a également fait état du lancement d’une initiative de soutien aux films documentaires s’intéressant à la culture, l’histoire et l’espace saharo-hassani et l’octroi de 15 millions de dirhams supplémentaires aux 60 millions de dirhams de soutien prévus annuellement, indiquant que le nombre de films documentaires en relation présentés à la commission de soutien est de 10 films.

Parmi les actions réalisées figurent l’adoption d’un livre blanc sur le cinéma marocain, élaboré dans le cadre d’une approche participative, et l’organisation d’assises nationales sur le cinéma, marquées par le message Royal adressé aux participants à cette rencontre et instaurant le cadre régissant le développement de l’industrie cinématographique marocaine, a-t-il indiqué.

De plus, il a été procédé au lancement du projet de résidence des lauréats en partenariat avec la Fondation du Festival international du film de Marrakech pour approfondir et renforcer les projets de scénarios adoptés par la commission de soutien, a fait savoir le ministre.

La carte des festivals au niveau national a également été élargie et diversifiée à travers un système de soutien présent depuis l’audit du Conseil supérieur des comptes au CCM en 2007, a relevé M. El Khalfi, indiquant que le ministère a pu concrétiser ce cadre légal, lors de l’actuel mandat du gouvernement, dans le cadre d’une approche participative permettant ainsi d’accroitre le nombre de festivals bénéficiant de soutien et d’instaurer les règles de transparences et de compétitivité à travers une commission indépendante.

Le ministre a noté que les trois dernières années ont été marquées par la mise en oeuvre du projet de numérisation de salles de cinéma afin de mettre fin au phénomène de fermeture des salles de cinéma, mettant en exergue que cette année, il sera procédé à la numérisation de l’ensemble des salles à l’échelle nationale. M. El Khalfi a fait état aussi du lancement des établissements de l’Institut supérieur des métiers du cinéma – d’où est sorti le 2ème groupe de lauréats- qui œuvrent conformément à un cahier de charges pédagogique, et qui sont ouverts à l’ensemble des Marocains selon un système fondé sur la gratuité et la qualité de la formation.

Le ministre a également mentionné le renforcement du soutien destiné à la protection sanitaire et sociale de la mutuelle des artistes, à travers l’augmentation du soutien qui lui est alloué passant de 500.000 DH à 1 million 100.000 DH. Le volume des investissements étrangers dans le cinéma destinés au Royaume a augmenté puisqu’il s’est multiplié 11 fois entre 2011 et 2014, pour passer d’environ 98 millions de DH à 1 milliard 160 millions de DH, a-t-il poursuivi.

Parmi les autres réalisations, M. El Khalfi a souligné l’adoption d’une politique visant la consolidation du rayonnement externe du Maroc, à travers l’organisation de journées de cinéma marocain dans de nombreux pays, indiquant que la priorité a été accordée aux pays d’Amérique latine en commençant par l’Argentine, le Chili et la Colombie, outre les pays africains qui sont prévus cette année.

Le Conseil d’Administration a approuvé des conventions relatives à la production conjointe signées avec certains pays tels la Grande-Bretagne dans le but d’encourager la production cinématographique étrangère au niveau national, a indiqué le ministre.

Il a, de même, fait état du lancement du projet de numérisation des archives cinématographiques nationales actuellement menacées de disparition, suite à l’approbation, l’année dernière, par le Conseil d’Administration du CCM du budget consacré à ce projet, précisant qu’un appel d’offres a été lancé afin de préserver les archives cinématographiques, de former des cadres du CCM chargés d’assurer ce travail, et d’équiper le laboratoire numérique.

En outre, a-t-il dit, plusieurs initiatives ont été prises afin de protéger la propriété intellectuelle, de lutter contre le piratage, de réparer le préjudice subi du fait de la copie privée d’oeuvres et de renforcer l’approche participative avec les chambres professionnelles. Après avoir salué le travail qu’effectue le CCM dans le but de promouvoir la production cinématographique nationale, le ministre a indiqué que les participants au Conseil d’Administration se sont réjouis de l’initiative de numérisation des archives cinématographiques, du développement du laboratoire dédié à cet effet ainsi que des efforts concrétisés en matière de rationalisation des dépenses, au regard de l’excédent dégagé, pour la première fois, par le budget de cet établissement.

MAP

commentaires

© 2014, Morocco World News - Français

Retour en haut de la page