Les cierges slaouies d’Almawlid perpetuent le rôle ancestral des zaouïas

Les cierges slaouies d’Almawlid perpetuent le rôle ancestral des zaouïas

Washington - Le rôle traditionnel des zaouïas et leur pouvoir de mobilisation sociale sont illustrés de manière éloquente par le  moussem des cierges, organisé par la Zaouïa Hassouniya en commémoration de l’Aïd Al Mawlid Annabaoui Acharif, a débuté samedi à Salé. Un attrait qui devrait inspirer les partis politiques marocains, dont le discours n’est guère convainquant.

Illustrant l’attachement des Marocains à leurs traditions ancestrales authentiques, la fameuse procession des cierges, qui a eu lieu à la place Achouhada, a été marquée par la participation de plusieurs groupes folkloriques, comme Aissawa, Hmadcha et Gnaoua, dont les résonances et les tenues bariolées ont procuré davantage d’éclat à ce spectacle.

Parti de la place «Souk Lekbir» en direction du mausolée Moulay Abdellah, le cortège, mené par les chorfas hassounis, a tenu en haleine un public nombreux qui s’est tenu le long du trajet pour apprécier cette tradition séculaire.

A cette occasion, le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, a rappelé que ce Moussem, propre à la ville de Salé, permet aux habitants de défiler dans une ambiance festive, artistique et folklorique originale pour célébrer de fort belle manière la naissance du Pprophète Sidna Mohammed, que la prière et le salut soient sur lui. De son côté, le doyen des chorfas hassounis, Abdelmajid El Hassouni, a indiqué que la procession de cierges, organisée cette année sous le signe «notre patrimoine, notre fierté», est une tradition vielle de 4 siècles qui se perpétue grâce aux efforts de la Zaouïa Hassouniya et ses chorfa, se félicitant de la Haute sollicitude dont S.M. le Roi Mohammed VI entoure cet évènement.

La procession des cierges remonte au règne du sultan saâdien Ahmed El Mansour Addahbi, qui a été très impressionné, lors de sa visite à Istanbul en Turquie par les festivités marquant l’Aïd Mawlid Annabaoui, particulièrement par la procession des cierges.

Le Moussem des cierges se poursuivra jusqu’au 11 janvier avec l’organisation de plusieurs activités religieuses, culturelles, artistiques et sociales. 

 

commentaires

© 2014, Morocco World News - Français

Retour en haut de la page