En finir avec le terrorisme ….

Abdellatif Zaki
Abdellatif Zaki est enseignant chercheur à l'IAV - Hassan II. Ses domaines d'intérêt sont les sciences du langage et la communication, la terminologie, la traduction et l'interprétation, l'évaluation des programmes et les sciences sociales et de ...
En finir avec le terrorisme ….

Rabat – Il y a un an jour pour jour, une explosion fit trente deux morts, des hommes et des femmes, à Bruxelles, ce fut un acte terroriste. Triste anniversaire rappelé au monde par un acte aussi haïssable, dramatique et violent dans une autre grande capitale du monde réputée démocratique. Aucune apologie, aucune tentative de justification, voire d’explication, de l’acte de Londres n’est permise. Le terrorisme est un crime et le terroriste d’aujourd’hui, comme tous les autres, est un criminel qu’il eut été manipulé, subi des lavages de cerveaux, induit dans l’erreur, drogué ou contrôlé à distance. Pas de circonstances atténuantes …

Quelles que soient la nationalité, la religion, l’idéologie et les causes qu’ils revendiquent, les terroristes sont les mêmes. Qu’ils agissent seuls, en petits groupes, en escadrons, en compagnie ou en contingents, qu’ils frappent de terre, de mer ou des airs, ils sont aussi criminels les uns que les autres. Quels que soient le type et la spécificité de leur organisation, les armes qu’ils utilisent, les stratagèmes et les méthodes qu’ils mettent au point, les cibles auxquelles ils s’attaquent, le nombre des victimes qu’ils font, les symboles qu’ils visent, les pays dans lesquels ils agissent, leurs origines sociales et économiques, leurs niveaux d’éducation, les mots patents et les discours latents par lesquels ils se manifestent, ils sont aussi criminels les uns que les autres, impardonnables.

Ça risque de ne pas être joli

Les démons dormants finissent toujours par sortir de sous terre une fois le mot d’ordre est donné, et là, il semblerait qu’il vient de l’être. L’engagement avec l’ennemi ne nécessitera plus d’aller le rencontrer sur des territoires ou des fronts lointains, il suffira de l’affronter chez lui, là où il se sent le plus en sécurité, où il est le plus vulnérable, le plus exposé où il aura le plus mal. Tous les coups seront permis. Aucune distinction, uniforme ou pas, la cible est tous et chacun. La victoire est la mort donnée et/ou reçue, elle est recherchée, aimée et sacralisée. Elle garanti l’éternité, le bonheur perpétué, les joies en continu et les plaisirs renouvelés. Le monde dit libre et tous les coalisés contre le terrorisme doivent se tenir prêts et apprendre à encaisser les coups les plus douloureux. Ça risque de ne pas être joli !!!

Retour de manivelle ai-je entendu ? Pourtant, il faudra bien que ça cesse ! Le cercle vicieux doit être cassé et les structures mentales, intellectuelles et idéologiques qui donnent lieu au terrorisme doivent être défaites –  et le plus rapidement possible. Les attitudes et les convictions qui l’accommodent et l’invitent doivent être démontées. Les rapports sociaux, politiques et économiques dans lesquels il naît et s’épanouit doivent être revus. Les référentiels par lesquels il se justifie doivent être mis à nu. Les mécanismes par lesquels il se finance doivent être dévoilés et les personnes qui le soutiennent doivent être condamnées autant que ceux qui en exécutent les actes.  …. C’est à qui fera mieux désormais …

*  Les opinions exprimées sur les colonnes de Morocco World News Français sont strictement celles de leurs auteurs. Elles ne reflètent pas nécessairement celles de ce site ou de ses responsables. 

commentaires

© 2014, Morocco World News - Français

Retour en haut de la page