Vient de paraître « Minorités, Femmes et Etat en Afrique du Nord »

Vient de paraître « Minorités, Femmes et Etat en Afrique du Nord »

Ouvrage collectif dirigé par l’universitaire marocain Moha Ennaji

Rabat – « Minorités, Femmes et Etat en Afrique du Nord » est le titre d’un nouveau collectif dirigé par le professeur et chercheur universitaire marocain Moha Ennaji. Il a été publié récemment par la prestigieuse maison d’édition Red Sea Press aux États-Unis.

Ce livre, qui comprend un ensemble de chapitres écrits par des chercheurs internationaux de premier plan, vise à démêler les problèmes et les injustices subis par les minorités et les femmes en Afrique du Nord. Il focalise sur les stratégies adoptées dans chaque pays pour intégrer les populations et assurer le respect de la diversité culturelle. Le livre traite également du rôle joué par les organismes de la société civile et de l’Etat sur le terrain pour lutter contre la discrimination et le totalitarisme. Il examine en profondeur l’interconnexion entre l’égalité des chances, la nation, l’Etat, la citoyenneté et la culture.

Suite aux révolutions de 2011, les minorités et les femmes en Afrique du Nord ont fait face à des risques croissants menaçant leur vie. Les changements remarquables qui ont lieu dans toute la région à la suite du printemps arabe continuent d’affecter de manière significative l’ordre social. Alors que le printemps arabe a donné naissance à des espoirs de démocratisation croissante, son impact a produit, peut-être, la période la plus dangereuse depuis la fin de la guerre froide. Son effet spécifique sur les minorités et les femmes est ahurissant.

Le livre met l’accent sur les liens étroits entre la démocratisation, les droits de l’homme, la diversité culturelle et les droits des minorités et des femmes dans les Etats d’Afrique du Nord. Les minorités et les droits des femmes sont traités dans le cadre de leur impact sur la démocratie comme pratique politique et culturelle. Le collectif propose une approche théorique et empirique pionnière à l’étude des minorités et des femmes en Afrique du Nord suite aux soulèvements de 2011, en particulier en ce qui concerne l’origine ethnique et les droits des femmes. Le livre soutient que les droits des femmes et des minorités doivent être protégés et renforcés afin de promouvoir l’égalité, et que les sociétés ont besoin de devenir plus inclusives que ce qu’elles sont actuellement à l’égard des droits humains.

L’ouvrage articule que tous les pays sont tenus par le droit international à reconnaître et à protéger les droits des minorités. Ses 16 chapitres mettent l’accent sur les identités multiples et le multiculturalisme qui caractérisent l’Afrique du Nord, qui comprend des racines juives, chrétiennes, arabes, amazighes, musulmanes, africaines, européennes et andalouses, qui sont encore aujourd’hui fortes et dynamiques.

Les auteurs soulignent que ces sociétés doivent éliminer la discrimination et la violence basée sur le genre et consolider les droits des femmes comme un moyen de renforcer la culture démocratique et les libertés publiques et individuelles. L’émancipation des femmes et des minorités constitue vraiment un espoir pour une société civilisée dans laquelle l’égalité des chances pour tous est réalisable, conclut l’ouvrage.

Moha Ennaji est un universitaire et chercheur marocain dans des axes variés allant de la linguistique, le genre, la société civile aux problèmes de la migration. Il est co-fondateur de l’Institut international des langues et cultures à Fès et président du Centre Sud Nord pour le dialogue Interculturel et les études sur la migration. Il est aussi l’auteur de plusieurs articles et ouvrages dont les plus récents sont : « Multiculturalisme et Démocratie en Afrique du Nord »(Routledge, 2014) et « Les Marocains Musulmans en Europe » (Palgrave, 2015).

commentaires

© 2014, Morocco World News - Français

Retour en haut de la page