Hausse de 6% des crédits accordés aux ménages en 2014

Hausse de 6% des crédits accordés aux ménages en 2014
Rabat – Les crédits accordés aux ménages ont augmenté l’année dernière de 6 % à près de 239 milliards de dirhams (MMDH).

Selon le rapport annuel sur la supervision bancaire réalisé par la Banque centrale au titre de l’exercice 2014.

Les crédits aux ménages ont tiré bénéfice du « bon comportement des prêts à l’habitat », représentant ainsi 31 pc du total des crédits bancaires, explique la 11ème édition du rapport qui retrace les principales actions et réalisations en matière de réglementation bancaire, de surveillance micro et macro-prudentielle, d’inclusion financière et de protection de la clientèle des établissements de crédit.

« Hors les opérations de pension avec la clientèle, de nature volatile, qui se sont repliées de 24 %, la croissance des crédits ressortirait à près de 3 % », indique ce document qui porte également sur l’évolution de l’activité et de la rentabilité des établissements de crédit et des organismes assimilés ainsi que des risques encourus.

Par catégorie de clientèle, les crédits octroyés aux sociétés non financières (publiques et privées) se sont orientés à la hausse, soit près de 1,4 %, après une stagnation l’an passé, relève Bank Al-Maghrib. L’institut d’émission note aussi une augmentation de 1,8 % à 691,3 MMDH des crédits en faveur du secteur privé (entreprises et ménages), après une hausse de 3,5 % en 2013, représentant ainsi 91 % du total des crédits. Parallèlement, les crédits alloués au secteur public, qui avaient augmenté de 4,5 % en 2013, ont affiché une croissance plus faible en 2014 à 1,6 % pour se situer autour de 70 MMDH. Par secteur d’activité, la hausse des crédits a bénéficié essentiellement aux ménages et aux secteurs de l’industrie et du commerce. Les financements destinés au secteur du BTP ont, quant à eux, poursuivi leur trend baissier, impactés par le recul des prêts aux promoteurs immobiliers.

Les crédits accordés au secteur primaire ont reculé de 1,1 % à 30 MMDH et leur part dans le total des crédits s’est contractée de 0,2 point à 3,9 %. Le secteur du commerce a bénéficié, quant à lui, d’un encours de 50,5 milliards, en hausse de 9,6 % et sa part dans le total des crédits s’est renforcée à 6,6 %. Le secteur des industries, avec une part en progression de 0,7 point à 19,3 %, a disposé d’un encours de crédit de 147,3 MMDH, marquant une hausse de 5,7 %, avec toutefois des évolutions contrastées. Les crédits destinés aux sociétés opérant dans la production et la distribution de l’eau et de l’énergie ont marqué une progression de 31,4 %, alors que ceux destinés aux autres industries ont accusé un repli de 3 %, fait savoir l’institut d’émission.

Les prêts alloués au secteur du tourisme ont augmenté légèrement de 0,5 % pour totaliser un encours de 18,2 MMDH. En revanche, le secteur du transport et communication a accusé une baisse de 1,2 % pour une part maintenue à 3,7 %.

Le secteur du bâtiment et des travaux publics a disposé, quant à lui, d’un encours de crédit de 92,6 milliards, en baisse de 0,4 %, induisant un repli de sa part dans le total des crédits de 0,2 point à 12,2 %.

Avec le repli des prêts aux sociétés de financement et des prêts à caractère financier, les crédits consentis aux activités financières ont reculé de 7,1 % pour se chiffrer à 88 MMDH, soit une part en baisse à 11,6 %.

MAP

commentaires

© 2014, Morocco World News - Français

Retour en haut de la page