Les investissements américains directs pourraient affluer vers le Maroc

Les investissements américains directs pourraient affluer vers le Maroc

Rabat- Les Etats-Unis, qui sont liés par un Accord de libre échange (ALE) avec le Maroc, cherchent à promouvoir davantage le flux des investissements directs étrangers (IDE) américains vers le Royaume et contribuer ainsi au rééquilibrage de la balance commerciale entre les deux pays, a affirmé, jeudi à Rabat, l’ambassadeur US au Maroc, Dwight L. Bush.

Dans un entretien à la MAP à l’occasion de la visite au Maroc d’une importante délégation commerciale américaine, M. Bush a relevé que la présence au Maroc de représentants d’une dizaine d’entreprises actives dans les domaines de l’énergie et des infrastructures est de nature à contribuer justement à cet objectif, en mettant en avant le niveau élevé d’expertise dont disposent ces grandes entreprises américaines.
“Je pense que la visite de cette délégation commerciale US permettra de promouvoir davantage les investissements américains au Maroc”, a assuré l’ambassadeur américain, tout en soulignant l’intérêt de travailler de concert avec le gouvernement marocain afin de réaliser l’objectif escompté.
Selon les derniers chiffres du Département américain du Commerce, les investissements directs étrangers américains au Maroc ont atteint en 2012 quelque 613 millions de dollars, contre 550 millions en 2011.
Par ailleurs, M. Dwight Bush a relevé la pertinence du Plan marocain d’énergie solaire, qu’il a qualifié de “visionnaire” en ce sens que ce plan vise le développement d’une source d’énergie renouvelable et alternative à même de réduire la dépendance du pays aux énergies fossiles importées qui contribuent justement à creuser le déficit de la balance commerciale.
“Il s’agit d’un plan tout à fait approprié aux besoins du Maroc”, s’est encore félicité l’ambassadeur américain.
Evoquant les relations séculaires et privilégiées liant Rabat et Washington, M. Bush a tenu à mettre en avant la solidité des relations maroco-américaines qui ne cessent de se développer et de se raffermir au fil des ans, comme en témoigne l’organisation à Marrakech de la 5-ème édition du Sommet Mondial de l’Entreprenariat (GES 2014), une manifestation lancée en 2010 par le président américain Barack Obama.
L’organisation au Maroc de cet événement international avait été convenue lors de la rencontre au sommet à la Maison Blanche entre le président Barack Obama et SM le Roi Mohammed VI en novembre 2013, a-t-il rappelé, notant que le GES de Marrakech a été marqué par un grand succès, outre la présence de plus de 6.000 participants venus des quatre coins du monde.
La délégation commerciale américaine en visite au Maroc du 3 au 5 décembre est composée de 11 entreprises américaines actives dans les domaines de l’énergie et des infrastructures. Cette mission a pour objectif de prospecter les opportunités d’investissement offertes par le Royaume dans ces domaines.
Au menu de cette mission commerciale figurent des rencontres avec des responsables marocains du secteur public et privé dans les domaines du commerce, de l’industrie du transport, de l’énergie et de l’eau.
Cette délégation américaine est composée de représentants de géants de l’industrie solaire et des infrastructures. Il s’agit de Brightsource Energy, Ameroc Tires Export, First Solar, General Electric, Hecate Energy, International Chem-Crete Group, SoEnergy International, Plasti-fab, SunEdison, Solar Energy Group et Zero Mass Water.

Propos recueillis par Naoufal ENHARI

 

Le Maroc, un “carrefour” pour le commerce et l’investissement en Afrique

Le Maroc, un “carrefour” pour le commerce et l’investissement en Afrique (haut responsable US)

On précisera par ailleurs que, selon la Map, qui site le sous-Secrétaire américain adjoint au Commerce, chargé du commerce international, Kenneth Hyatt, « le Maroc, de par son emplacement géographique stratégique, son climat des affaires et ses infrastructures, représente un “carrefour” pour le commerce et l’investissement dans le continent africain ».

L’agence que lors d’une conférence de presse à l’occasion de la visite au Maroc d’une importante délégation commerciale américaine, Kenneth Hyatt a souligné « le rôle que peut jouer le Maroc en tant que porte d’entrée des investissements américains vers l’Afrique » et d’ajouter que « les progrès réalisés par le Royaume, notamment dans les domaines des infrastructures et des énergies renouvelables, lui permettent de se positionner comme un “hub régional” pour ces secteurs ».



commentaires

  • Darija Dict

    Avoir le Maroc comme un HUB vers l’afrique, c’est vraiment un but il faut atteindre par le gouvernement and les entreprises marocaines. Dèja, le roi mohamed 6 a signalé plusieurs fois que le maroc devrait jouer le rôle d’intermèdiare entre le monde et l’afrique, nous avons toutes les moyens possible il faut just commencer à agir vers le but.

© 2014, Morocco World News - Français

Retour en haut de la page