Beaucoup d’eau a coulé…sur les ponts et chaussées marocains

Washington – Décidément la langue de bois et le béni-oui-oui ne semblent pas avoir été abolis dans le discours officiel marocain. Un ministre de l’Intérieur qui stigmatise les victimes des dernières inondations…a titre posthume, et honorées sur des bennes à ordures, mais les absents ont toujours tort, des familles qui accusent les autorités, tant locales que centrales, de ne pas en faire assez pour les protéger, ou du moins les mettre en garde à temps, contre des intempéries ravageuses, des citoyens entraînés par les crues sous les yeux de leurs concitoyens (voir la vidéo édifiante ci-dessus)…bref, un malheur n’arrive jamais seul, c’est bien connu. Avec tout celà, on a droit à des dépêches de l’agence officielle d’information du type suivant, que je vous invite à lire sans plus tarder:

 Inondations

<< La forte mobilisation des autorités a permis d’atténuer les retombées des intempéries et sauver plusieurs vies humaines (Ministère de l’Intérieur)

Rabat – Conformément aux Très Hautes Instructions de SM Le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’assiste, la forte mobilisation des autorités locales, des forces de sécurité, des FAR, de la Gendarmerie Royale et de la Protection Civile a permis d’atténuer les retombées des intempéries et sauver plusieurs vies humaines, indique mardi un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Ainsi, ajoute la même source, les opérations de secours menées depuis le 27 novembre 2014, ont permis le sauvetage de 1093 personnes en majorité dans les régions Guelmim Es-Semara et Souss Massa Draâ.

De même, 1690 personnes habitant des zones à risque ont été évacuées en temps opportun, à titre préventif, notamment dans les provinces de Guelmim (650), Chtouka Ait Baha (491), Taroudant (164) et Es Smara(157), précise-t-on.

Quelque 103 douars répartis sur 09 provinces ont été désenclavés sur un total de 356 et les opérations se poursuivent pour désenclaver les douars restants, souligne le communiqué.

D’autre part, les efforts menés par les services techniques ont permis de rétablir la circulation au niveau de 9 routes nationales (sur 14), 22 régionales (sur 36) et 35 provinciales (sur 51).

Par ailleurs et en exécution des Très Hautes Instructions Royales, des denrées alimentaires de première nécessité, des couvertures et des tentes continuent à être acheminées vers les zones enclavées grâce aux moyens aériens déployés par les FAR et la Gendarmerie Royale. Ainsi, près de 2000 kits alimentaires ont été distribués dans certaines localités relevant des provinces de Taroudant, Sidi Ifni, Ouarzazate, Figuig, El Haouz, Chichaoua et Tinghir.

Par ailleurs, 10 bateaux chargés de vivres ainsi que de stations de traitement d’eau et de bonbonnes de gaz ont quitté le port d’Agadir, lundi 1er décembre, à destination du port de Sidi Ifni pour approvisionner les populations enclavées.

Selon un premier bilan, ces intempéries ont causé depuis le 27 novembre 2014, le décès de 11 personnes. Huit parmi elles ont succombé suite à l’effondrement de leurs maisons en pisé alors que les trois autres ont été emportées par les crues des oueds. Deux personnes sont toujours portées disparues et demeurent activement recherchées, conclut le communiqué. >> (Fin de l’article de la Map)

commentaires

© 2014, Morocco World News - Français

Retour en haut de la page