La stabilité du Maghreb passe par l’accélération de son intégration

MAP
La stabilité du Maghreb passe par l’accélération de son intégration

Addis-Abeba – Aujourd’hui plus que jamais, le Maghreb a besoin d’accélérer le processus de son intégration pour satisfaire les revendications exprimées par ses populations ces dernières années, selon la Commission économique pour l’Afrique des Nations unies (CEA) .

Ces revendications portent sur plus d’égalité dans la répartition des dividendes de la croissance, davantage de démocratie, de respect des libertés publiques, de création d’emplois et un développement social plus inclusif et plus attentif aux besoins de toutes les catégories sociales, indique une étude de la CEA sur l’intégration maghrébine, soulignant que la plupart des pays de la région ont connu des mouvements de revendication nés d’une remise en cause des  modèles de développement et de gouvernance en vigueur “qui n’ont pas su répondre aux attentes des populations et relever les défis de l’emploi, de la réduction des inégalités et de la bonne gouvernance politique et économique”.
L’étude relève que l’ampleur des enjeux et des défis auxquels les pays de la région doivent faire face se manifeste également dans les menaces sécuritaires de plus en plus présentes dans la région, qui entrainent des conséquences directes sur le processus d’intégration de l’UMA, “encore confronté à divers obstacles, dont la persistance entrave la relance des économies de la région et en réduit le potentiel de croissance”.

commentaires

© 2014, Morocco World News - Français

Retour en haut de la page