L’aéroport de Fèz se dote d’un terminal susceptible de faire décoller son développement régional

MAP
L’aéroport de Fèz se dote d’un terminal susceptible de faire décoller son développement régional

Fès- La ville de Fès sera bientôt en mesure de concurrencer les grandes métropoles en termes d’infrastructures aéroportuaires avec la mise en service d’un terminal dernier cri qui viendra accompagner la dynamique de développement que connait la région dans tous les domaines.

La construction de ce nouveau terminal fait partie d’un grand projet d’extension de l’aéroport de Fès-Saiss, pour un coût de 479 millions de dhs, et devant porter sa capacité d’accueil annuelle à 2,5 millions de passagers contre 500.000 voyageurs actuellement.

Situé à environ 12 Km au sud de la ville de Fès, l’aéroport offre des prestations de qualité et répond aux normes internationales de sûreté et de sécurité préconisés par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), ce qui lui a valu d’être certifié ISO 9001 version 2008 et 14001 version 2004.

Sa contribution au rayonnement international de la capitale spirituelle du Maroc et au développement socio-économique de la région de Fès-Boulemane est indéniable.

Devenu une plate-forme importante de plusieurs compagnies low cost, l’aéroport accueille chaque année des milliers de touristes et de Marocains résidant à l’étranger, originaires de la ville de Fès mais aussi de régions lointaines du Maroc.

Mais, la progression constante du trafic passager, avec un total de 790.785 passagers en 2013 contre 654.691 en 2012, soit une hausse de 20,79 pc, et la dynamique de développement que connait la région dans plusieurs secteurs stratégiques ont exigé son extension.

Financés conjointement par l’Office national des aéroports(ONDA)et la Banque africaine de développement (BAD), ce chantier de rénovation concerne la construction d’un nouveau terminal d’une superficie de 17.000 m2, l’extension du parking avions et les bretelles de liaison avec la piste de décollage, la construction d’un nouveau parking de 800 places pour voitures, outre l’équipement de la nouvelle aérogare pour permettre le traitement des passagers dans des meilleures conditions de sûreté, de sécurité et de qualité de service.

Après la mise en service des nouveaux équipements, la superficie globale de l’aéroport Fès-Saiss atteindra 22.600 m2, à même de répondre à l’augmentation substantielle des passagers, l’arrivée de nouvelles compagnies et la création de dessertes supplémentaires, qui lui ont permis de se positionner à la 4ème place à l’échelle nationale après ceux de Casablanca-Mohammed V, Marrakech-Menara et Agadir-Al Massira.

En effet, sept compagnies aériennes desservent actuellement l’aéroport de Fès et la compagnie low-cost irlandaise Raynair en a déjà fait sa première base arrière en dehors de l’Europe en inaugurant dernièrement plusieurs liaisons aériennes dont Saint-Etienne-Fès-Nantes.

Outre des vols vers des capitales arabes et africaines, via Casablanca, l’aéroport Fès-Saïss est également le point de départ de vols quotidiens vers de grands aéroports européens, dont Séville, Lyon, Londres, Charleroi, Bergame et Francfort.

La construction de ce terminal respecte le cachet artisanal de la cité idrisside avec 10 pc du budget réservé aux travaux de finition en zellige, boiserie et autres décorations de l’artisanat local.

Le ministre de l’Equipement et du Transport, Abdelaziz Rabbah, qui a annoncé la mise en service du nouveau terminal en septembre, soutient que l’aéroport Fès-Saïss “doit devenir un espace de vie, associé et connecté au développement de sa ville et sa région”.

Le chantier de dédoublement de la voie reliant la ville de Fès à l’aéroport, lancé en mars 2013 par SM le Roi Mohammed VI pour un coût de 227 millions de DH, s’inscrit dans cette philosophie de faire de l’aéroport un véritable levier de développement local et régional.

Il s’agit en effet de l’aménagement d’un linéaire de 14,2 km de voiries en double voie rapide pour l’amélioration de la fluidité du trafic et la sécurité routière, l’accompagnement de l’évolution du nombre des voyageurs, la contribution à la mise à niveau urbaine du centre de Oulad Tayeb, la décongestion sur la route menant à l’aéroport, et la facilitation de l’accès aux différents services de l’aéroport au profit des provinces de Meknès, Taounate, Taza et Sefrou.

La mise en service de cette grande infrastructure aéroportuaire s’ajoutent aux projets structurants en cours de réalisation à Fès, dont l’aménagement d’une nouvelle zone touristique à Oued Fès sur 166 Ha, le parc Fès Offshore s’étalant sur 20 ha, la zone économique et industrielle de Fès Ras El Ma sur une superficie de 425 ha et l’ouverture très prochaine de l’université euro-méditerranéenne à Fès développée dans le cadre du projet de l’Union pour la Méditerranée.

Ces projets prometteurs et à fort impact économique et sur l’emploi vont donner une forte impulsion au développement de la ville de Fès et renforcer son rayonnement international, déjà bien établi avec une dizaine de rendez-vous culturels de renom, dont le très médiatique festival des musiques sacrées du monde.

Par Mohamed TOUZANI

 

commentaires

© 2014, Morocco World News - Français

Retour en haut de la page