L’aouragh de l’Amghar n’est pas près de jaunir…

L’aouragh de l’Amghar n’est pas près de jaunir…

Rabat – Selon une dépêche de l’agence MAP  tombée plus tôt dans la journée, Mohand Laenser a été réélu, aujourd’hui samedi 21 juin à Rabat, Secrétaire général du Mouvement populaire (MP), lors du 12è congrès national du parti.

Le président du Comité préparatoire, Mohamed Jaouhari, a annoncé que M. Laenser a obtenu 1961 voix sur un total de 2123 exprimées, alors que 29 votes ont été annulés.

M. Laenser présidera ainsi aux destinées du MP pour un nouveau mandat de quatre ans.

Voici le résumé du parcours de l’une des plus anciennes formations politiques du Maroc, fondée en 1957 par les deux Amghars Mahjoubi Aherdane et Abdelkrim al-Khatib, tel que publié dans le fameux dictionnaire virtuel Wikipedia.

Ahardan

                                                                       Mahjoubi Aherdane

Khatib

                                                                       Abdelkrim al-Khatib

L’immédiat post-indépendance a vu la création du Mouvement populaire, prolongement politique légitime de la résistance et de l’Armée de libération. Cette création a servi de déclenchement au processus du pluralisme et des libertés publiques au Maroc. D’abord interdit et combattu avec acharnement par le gouvernement de l’époque, le MP a pu tenir son congrès constitutif, après la promulgation du dahir des libertés publiques du15 novembre 1958. Le militantisme du jeune parti de l’espoir qu’il suscitait lui ont permis de s’implanter rapidement à travers toutes les régions du Maroc. Malgré les différentes crises qu’il a vécues, le MP a réalisé un parcours honorable, entièrement voué, avec abnégation, dans le gouvernement comme dans l’opposition, à la défense des institutions et à l’édification d’un Maroc pluriel, démocratique et moderne. Le 24 mars 2006, le MP s’est engagé dans une nouvelle voie, celle de la réunification de ses différentes composantes, pour d’abord concilier le MP avec son histoire et ensuite constituer une force de propositions, à l’heure des grands défis.

Le 5 octobre 2011, le MP annonce son adhésion à la coalition hétéroclite, l’Alliance pour la démocratie.

Lors des législatives de novembre 2011, le parti arrive sixième avec 32 sièges. Le 6 décembre 2011, le bureau politique du Mouvement populaire vote à l’unanimité le ralliement au Parti de la justice et du développement — vainqueur du scrutin —, outrepassant les réticences de la frange réformatrice de la base du parti.

commentaires

© 2014, Morocco World News - Français

Retour en haut de la page